Les mots de Timothée de Fombelle 2

mercredi, janvier 31, 2018 0 1

 

Je vous avais déjà parlé de Tobbie Lolness de Timothée de Fombelle que j’avais beaucoup apprécié bien que j’avais trouvé l’histoire un peu trop gentillette par moment. J’ai ouvert Vango, car trop fatiguée pour lire autre chose qu’une intrigue facile et, j’ai adoré. J’ai dévoré les deux tomes de ce roman jeunesse captivant, entre thriller, roman policier et roman d’apprentissage. Un livre que je vous conseille avec frénésie car c’est le rythme qu’il impose. Un livre que je n’ai pas fini d’offrir car c’est véritablement un bonheur à partager.

 

« Avant tout, il fallait voir le monde. Il sentit que c’était cette rapidité qui faisait la force de la rencontre. Des vies qui se touchent plus fort quand elles se bousculent, parce qu’elles passent avec élan. »

 

Le récit s’ouvre sur des coups de feux et la fuite de notre personnage éponyme qui se réfugie dans la cathédrale Notre Dame. Pas le temps de respirer pour le lecteur, qui de Paris voyagera en Sicile puis à New-York ou Saint Petersbourg, suivant Vango aux quatre coin du monde, pour échapper à ses traqueurs et percer le secret de sa naissance. La tension inhérente à ce récit est d’autant plus forte qu’il se déroule pendant la seconde guerre mondiale, sous les croix gammées flottantes dans le ciel lourd. On y croise Staline et Hitler, et on frémit d’apercevoir leurs moustaches meurtrières qui ont si tristement façonné l’Histoire.

 

« En un instant, l’absurdité de la guerre nous est apparue à tous les quatre. Si des combattants pouvaient se retrouver au bord d’un champ de bataille labouré comme un cimetière, et partager un souvenir aussi fragile, aussi fugitif que le visage d’une fille, tout était possible. La guerre n’était pas une fatalité. »

 

L’univers est planté, on voyagera en ballon dirigeable, en train ou dans des petits avions prêts à s’écraser. Il ne faudra pas avoir peur d’en ressortir les mains pleines de cambouis. On poussera les portes d’un monastère invisible, d’un bar enfumé où les truands discutent trafique d’armes autour d’un whisky. On grimpera sur l’Empire State Building avant qu’il ne soit fini de construire et on séjournera dans un château en Ecosse.

 

« Il regardait la foule, toutes ces histoires sur un quai. Et déjà, il sentait une petite lucarne s’ouvrir en lui. Les gens. Il découvrait les gens. Il connaissait des personnes, il en connaissait quelques-unes, chez lui. […] Mais les gens c’était autre chose. Ceux qu’on ne connait pas. Ces vies qui nous frôlent à toute vitesse comme des poteaux télégraphiques par la vitre du train. »

 

Au sein de ces régimes totalitaires on rencontre aussi des héros de la résistance forts de caractère, mais surtout des héroïnes magnifiques qui auront du mal à se faire oublier. Ethel et La Taupe, plus belles que leurs acolytes masculins car plus altruistes, plus grandes car entières. Ces deux jeunes femmes qui jamais ne se résignent et toujours vont de l’avant, portent le dénouement de cette aventure sur leurs épaules.

 

« Un seul météore avait traversé pour elle cette longue période glaciaire. C’était Vango. Elle l’aimait. Elle l’aimait de toutes ses forces. Quand elle restait jusqu’au matin dans les cafés enfumés, quand elle s’enivrait de visages, de musique, de vitesse, elle savait qu’elle fuyait une absence. Il était passé trop vite pour qu’elle puisse l’attraper et pour que le monde se réchauffe enfin autour d’elle.« 

 

Timothée de Fombelle nous offre un second périple remplis d’humanité. Ce jeu de piste captivant nous rappelle nos propres questionnements lorsque l’on se construit ou que l’on se lie avec les autres. Vango est une pépite aventureuse à mettre entre les mains de tous ceux qui n’ont pas peur de se sentir en péril.

 

« Tous les chagrins sont méprisants, imprenables, perchés à des hauteurs que personne ne peut rejoindre. Peut-être a-t-on trop peur qu’une consolation efface ce qu’il reste des souvenirs. »

 

Avez-vous déjà lu Timothée de Fombelle ?

Avez-vous d’autres livres jeunesses à me conseiller ?

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *