L’orage de tes doigts

mercredi, mai 30, 2018 0 4

 

Je pense à toi et je trempe mon cœur serré de ton absence.

J’essouffle ce souvenir tendu dans mon dos, qui comble, tout chaud, ton espièglerie en voyage.

J’écoute ce roc rouler de ton sourire pour frémir jusqu’au fond de moi. Ta voix sur mes nerfs, de trop loin, ton accent qui m’enserre sans plus de distance que celle des mots. Et tes yeux à fondre, à dévorer les miens qui craquent aux commissures et s’ouvrent en la trahison béate de mon désir irrépressible.

Tu échauffes les murs poreux de mon abandon, palpite dans l’engorgement de mes confidences ravalées, mes vérités en chair mordue.

Ce sont tes mains qui glissent dans l’humidité de ma solitude.

Dans l’orage d’être à toi, je gonfle du grondement de ta cadence, je suis le rythme de ta volonté qui tonne, rit et ruisselle sur les vitres de mes paupières fermées.

Je suis offerte à t’aimer.

 

Crédit photo : Caen Street Photography

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *