Les mots d’Alessandro Baricco

mardi, décembre 30, 2014 0 1

les mots d'Alessandro Baricco

Alessandro Baricco orchestre les mots avec virtuosité, comme son personnage éponyme les notes, il instrumentalise l’absurde pour nous émouvoir de l’existence d’un homme qui n’est jamais né. Son écriture nous embarque sur le Virginian, dans le sillage de l’amitié entre un trompettiste et le plus grand pianiste de la terre, Novecento, qui n’y a pourtant jamais mis les pieds. Ouvrir cet écrin c’est se laisser bercer par l’harmonie d’une partition de mots sur quelques pages blanches, un roulis fragile et précieux qui chamboule, qui s’esclaffe et pleure. Ce petit texte de théâtre est une passerelle entre la folie et la poésie qu’il faut franchir, un voyage qu’il faut tenter, car on y joue du ragtime, « c’est la musique sur laquelle Dieu danse quand personne ne le regarde. Sur laquelle Dieu danserait s’il était nègre. »

 

On se laisse bercer en buvant un cocktail Eau de mer et en écoutant Scott Joplin.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *