Chinami Sakamoto nous fait saliver

dimanche, mars 8, 2015 0 4

 

Chinami Sakamoto donne ses lettres de noblesse au foodporn.

Les gourmands et les amateurs de cuisine japonaise vont s’en mordre les doigts.

Cela se passe de commentaire. On regarde. On bave.

 

1 2 3 4 5 6 7 8

 

Son Instagram et son Yooying.

Les collages de Massogona Sylla

dimanche, mars 1, 2015 0 6

 

Parisienne de naissance, Massogona Sylla passe une grande partie de son enfance en Côte d’Ivoire. De retour en France l’année de ses 18 ans elle s’intéresse à la photographie, art qu’elle dépasse pour s’approprier celui du collage. Ses détonants patchworks questionnent la place de la femme dans la société en se réappropriant les codes de la mode, mais aussi ceux de ses maîtres : Lachapelle, Basquiat, Goude, Picasso…

 

Ses mélanges colorés de pagnes et de peaux nous rappellent la diversité constitutive de la beauté du monde. Un imaginaire élégant, multicolore, pluriforme, bariolé, rafistolé, une vision de l’humanité loin d’être en papier mâché.

massogona sylla

 

A défaut de pouvoir se rendre à ses expositions sur la région parisienne on peut la suivre sur son site, son Facebook et son Tumblr.

 

Derrière l’objectif de Jamel Shabazz

dimanche, février 22, 2015 4 6

Jamel_Shabazz_90s_Hip_Hop_Retro_Photographer_Educate_Elevate_Backflip_grande

 

Aujourd’hui je vous présente l’un de mes photographes préférés : M. Jamel Shabazz.

Né à Brooklyn en 1960, il assiste adolescent à l’émergence de la culture Hip Hop et à son influence grandissante sur son entourage. Un matin son père, photographe de l’US Navy, lui apporte le livre de photographies Black in white America de Leonard Freed. C’est le déclic. A 15 ans il se munit de l’appareil photo de sa mère pour immortaliser les habitants de son quartier et devient le précurseur de la street photography.

 

jamel-shabazz-1

 

Sans même s’en rendre compte il a su figer l’Histoire dans ses clichés. Véritable ethnologue, ses photos témoignent de la naissance de l’un des mouvements culturels les plus importants de la fin du 20ème siècle. Il documente un style de vie émergent de la rue, dont l’indice le plus ostentatoire est le streetwear, un bouleversement des codes vestimentaires assumé par la jeunesse.

Photographiant les habitants de son quartier de Red Hook à Brooklyn, Jamel Shabazz devient l’anthropologue majeur du mouvement Hip Hop, il en capte l’élan dans ses portraits improvisés : des inconnus prennent la pose derrière leur ghetto blaster, arborant fièrement les dernières sapes à la mode dont on ne peut que souligner la résurgence en 2014-2015 : Bob, Superstar et Stan Smith…

 

shabazz2_866 Sans titre 1 nyc-backindays-3FivePercenters80sJamelShabazz Carte-blanche-Photo-©-Jamel-Shabazz-The-Men-Down-With-This

68-69

 

Témoin d’une époque, il dévoile les ravages du crack dans les ghettos New-Yorkais, la détérioration du métro dont il fait l’un de ses terrains de prédilection. Il illustre l’invasion des baskets, des chaînes en or et autres accessoires bling bling, suite aux pillages des magasins de son quartier durant une coupure de courant en juillet 1977.

 

« The subway is like my gallery »

 SHABAZZ_twomensubway

a-time-before-crack-brooklyn-nyc-photo-by-js-jamel-shabazz-new-york-subway

 

Ce que j’aime dans ses photos, ce sont toutes ces individualités portées par la force d’une même culture, leur volonté arrogante d’être cool derrière leur b-boy stance attitude, bras croisés et menton levés, cette impression d’unité dans le métissage. Jamel Shabazz rend immortel un style de vie, qui à bien des égards est encore le nôtre.

 

Sans titre 2

 

Photographe de l’instantané il devient celui de l’Histoire.

 

jamel-shabazz-01

 

« My work is centered on documenting world history and culture for generations to see and learn from. »

 

1012984_10152690041647947_7313565431378511530_n

 

Pour aller plus loin on regarde le documentaire Jamel Shabazz Street Photographer de Charlie Ahearn réalisé en 2011, mais surtout, on se procure l’un de ses trois livres publiés :

Back in the Days [2001]

A Time Before Crack [2005]

Seconds of my life [2007]

 

Jamel Shabazz officie encore et l’on peut suivre son travail sur son site ou son facebook.

 

Jamel 8_866

 

Le Hip Hop, Jamel Shabazz et les ghetto blasters j’en parle déjà un petit peu ici.

Et toi quel photographe t’emmène à Brooklyn ou ailleurs ?